La publicité digitale en pleine forme ! Croissance de 6% en 2015

exactmatchActu SEMLaisser un Commentaire

Le marché français de la publicité digitale atteint 3,216 milliards d’euros de recettes nettes en 2015, soit une progression de 6% par rapport à 2014, selon l’Observatoire de l’e-pub du SRI (Syndicat des régies internet),réalisé par PWC, en partenariat avec l’Udecam. Il s’agit d’une croissance notable, après +3% en 2013 et +4% en 2014.

«Nous sommes ravis de constater une fois de plus la bonne santé du média digital qui affiche sa plus grosse croissance depuis trois ans et talonne ainsi la télévision. Tous les indicateurs sont au vert et témoignent de la très grande vitalité de ce marché, portée notamment par l’effervescence technologique et l’innovation. Il entre dans une phase de maturité et se structure désormais autour de critères qualitatifs qui accélèrent le passage d’une logique de volume à une logique de valeur», estime Sophie Poncin, présidente du SRI, dans un communiqué. «Cette croissance ne pourra se poursuivre que si tous les acteurs mettent ensemble l’accent sur l’importance de la qualité des environnements, des contenus et des data dans un monde numérique en perpétuelle évolution», ajoute Jean-Luc Chetrit, président de l’Udecam.

Un tiers des investissements pour le display

Avec une progression de 6% sur l’ensemble de l’année 2015, la communication en ligne affiche un chiffre d’affaires net au-delà de 3,2 milliards d’euros, qui le met au niveau de la télévision en 2014. Sur les trois premiers trimestres, d’après l’Irep, les revenus publicitaires du petit écran s’établissent à 2,185 milliards d’euros contre 2,157 un an plus tôt, soit une faible croissance de 1,3% pour la TV.

Boostée par le display (+10%), qui dépasse le milliard investi et représente un tiers des investissements, les dépenses sur le média digital représentent désormais 27,7% des investissements médias. Le search (liens sponsorisés/SEM), porté par la croissance du mobile et du local, poursuit sa dynamique: +4%. Avec 1,815 milliards d’euros investis, il reste n°1 dans le mix digital et compte pour 56% du marché de la publicité online en France.

L’affiliation, les comparateurs et l’e-mailing comptent pour 11% du total du marché, soit 434 milliards d’euros (+2%).

Progression de 62% du display mobile

Le mobile voit ses investissements progresser de 59%, à 733 millions d’euros. En 2015, 26% des dépenses publicitaires digitales lui ont été allouées (search + display). Cependant, selon le SRI, ce support n’est toujours pas aligné sur les usages puisqu’aujourd’hui, 52% des connexions passent par le mobile. Le search mobile (456 millions d’euros) et le display mobile (277 millions d’euros) progressent respectivement à +58% et +62%.

La progression de l’achat programmatique se confirme et s’établit à 423 millions d’euros, soit +61%. Désormais, c’est 40% des achats display qui s’opèrent en programmatique (27% en 2014)

L’essor du programmatique en 2015 s’explique, selon le SRI, par le développement du programmatique mobile et vidéo (largement tiré par le social), l’intégration d’une meilleure expérience utilisateur, le recours aux deals privés, aux private market places et au first look. L’importance accordée à la visibilité et à la lutte contre la fraude, l’usage de la data et l’optimisation des revenus grâce au yield management sont aussi soulignés.

La vidéo continue son ascension (+35%) et affiche un chiffre d’affaires de 309 millions d’euros en 2015. L’instream reste le format vidéo privilégié, en croissance de 40% vs 2014, pour un montant total de 239 millions d’euros. La part de l’outstream connaît une croissance plus modérée de 35%, soit 70 millions d’euros. L’instream représente 77% des investissements vidéo et l’outstream, 23%.

La vidéo programmatique connaît une croissance accélérée de 98%, soit 26% des achats programmatiques.

Dans la vidéo, le programmatique représente plus d’un tiers des achats vidéo (35%).

Le social, l’incontournable

Le display social progresse rapidement aussi bien en France que dans le monde. En France, les revenus publicitaires générés par les réseaux sociaux augmentent de 31% en 2015, contre 33,5 % dans le monde. Ainsi, en France, 9% des dépenses digitales ont été allouées aux réseaux sociaux en France (contre 7% en 2014).

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *