Google Pigeon rebat les cartes dans le référencement local

exactmatchGoogle, SEOLaisser un Commentaire

Google PigeonGoogle a déployé cet été un nouvel algorithme pour le référencement local de ses résultats (sur des requêtes de type « hôtel Paris » ou « restaurant Marseille », par exemple). Baptisé « Pigeon » par le site SearchEngineLand, il a été déployé le mois dernier dans la plupart des pays anglophones, annonçant un lancement mondial certainement imminent. Que propose ce nouvel algorithme ? Quelles sont ses nouveautés ? Comment s’y préparer ? Voici quelques informations qui vous permettront de gérer au mieux ce nouvel animal googlien…

Début de l’article :

Le 24 juillet 2014, les webmasters américains les plus attentifs ont remarqué des changements importants dans les liens affichés sur Google Maps, les « packs » locaux, et même dans les résultats affichés sur les requêtes locales. Au bout de quelques jours, tous les observateurs furent convaincus que Google venait de déployer une mise à jour majeure de son algorithme de classement, impactant les recherches locales. Cette mise à jour a été baptisée « Pigeon » par les auteurs du site américain Searchengineland.com (http://goo.gl/7EdGQa).

Avec quelques mois de recul, les spécialistes de la recherche locale aux Etats Unis ont pu évaluer l’impact de ce nouvel algorithme. Et cet impact a été réellement majeur dans certains secteurs. Alors qu’il est probable que cet algorithme soit bientôt déployé en Europe dans les semaines qui viennent, c’est sans doute le moment de tirer le maximum d’enseignements des analyses faites par nos confrères américains et de se préparer à la petite révolution qui se prépare dans les résultats locaux.

La non-communication de Google sur Pigeon

Les seules informations officielles sur Pigeon sont quelques rares confirmations adressées à Barry Schwartz et Dany Sullivan de SearchEngineland.com par des officiels de Google. Le moteur de recherche a même indiqué que ses équipes ne commenteraient pas de nouvelles mises à jour de l’algorithme sur le local search.

Article source

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *